Now Reading
Performances sportives : et si vous tentiez le fartlek?

Performances sportives : et si vous tentiez le fartlek?

Vous maintenir en forme tout en vous amusant, ça vous tente ? Tel est le principe du fartlek, une méthode d’entraînement ludique venue de Suède.

Le sport n’a pas à être une contrainte, bien au contraire… Avec le « fartlek », l’idée est d’améliorer vos performances sportives en jouant (« lek » signifiant « jeu » en suédois). Adaptée aux runners, aux nageurs ou aux cyclistes, cette technique séduit de nombreux sportifs depuis les années 1930.

Comment pratiquer le fartlek

Le terme suédois “fartlek”  peut se traduire en français par “jeu de vitesse”. Concrètement, il s’agit ici de s’approprier le terrain sur lequel vous vous entraînez en variant votre allure. Développée à une époque où il existait peu de pistes de course, le fartlek se pratique le plus souvent en milieu naturel. L’idée est d’adapter votre course aux reliefs et aux caractéristiques du terrain. Vous affrontez une montée ? Vous vous lancez alors dans un sprint. Puis en descente, vous ralentissez pour récupérer. Votre corps sera poussé au-delà de son seuil d’aérobie durant quelques secondes ou minutes avant de revenir à une condition normale. Grâce à cette technique variant intensité et vitesse durant un même entraînement, vous améliorez votre force et votre endurance. 

Avec le fartlek, votre course est dictée par votre ressenti et par l’environnement dans lequel vous évoluez. Vous jouez avec votre condition physique et la nature du terrain. 

Ainsi, tout est dans le changement de rythme. En fonction de votre forme, vous pouvez tout à fait alterner marche et course lente, ou sprint et jogging moins rapide. Attention, toutefois, cette méthode est déconseillée aux personnes n’ayant pas acquis une base d’endurance. 

Enfin, sachez qu’il existe deux manières de pratiquer le fartlek. Vous pouvez en effet opter pour le mode « libre » qui consiste à établir vous-mêmes vos règles en ce qui concerne la durée de l’entraînement et l’allure de votre course. Si vous préparez un marathon, le fartlek dit « codifié » sera plus adapté : vous vous lancerez alors dans une séance programmée et chronométrés avec des objectifs précis pour augmenter votre vitesse maximale aérobie (VMA).

Les bienfaits de cette méthode suédoise

Le principal avantage du fartlek, c’est son aspect ludique. Ici, finis les entraînements monotones. Vous sortez de votre zone de confort et n’effectuez jamais deux fois les mêmes séances. 

Le succès du fartlek tient aussi dans son efficacité. Grâce aux alternances réalisées, vous travaillez votre cardio et renforcez des parties de votre corps qui ne sont pas sollicitées habituellement. C’est ainsi une bonne manière de faire fondre les graisses tout en gagnant en muscles.

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut