Now Reading
Course à pied et musculation : comment trouver le bon équilibre?

Course à pied et musculation : comment trouver le bon équilibre?

Les adeptes du running le savent : la course à pied est un sport qui nécessite une bonne préparation physique et un renforcement musculaire sur la durée. Combiner running et musculation, c’est l’occasion de réaliser de bonnes performances mais aussi de courir de façon plus saine. 

Pour que l’addition de ces deux activités sportives soit gagnante, il est nécessaire de trouver le bon équilibre. Concrètement, il s’agit de sélectionner des exercices musculaires adaptés à son corps et son rythme d’entraînement.

L’importance de combiner running et renforcement musculaire

Les avantages d’un double entraînement liant running et musculation sont multiples. Pour les coureurs, travailler ses muscles permet en effet de courir de manière plus saine, de limiter les blessures, de courir mieux tout en ménageant son corps, mais aussi d’arriver à un meilleur rythme de course. En effectuant des exercices de renforcement musculaire de manière régulière, vous résistez mieux à la fatigue et au stress. 

Ainsi, sur la durée, combiner running et musculation améliore les performances et soigne à la fois le corps et le mental. Les articulations, les os, les ligaments, le cartilage et les disques intervertébraux ont besoin d’être soutenus par un travail régulier des muscles, des tendons, et des fascias pour que la course n’entraîne pas d’effets indésirables. Le running pouvant causer un déséquilibre entre les différentes parties du corps, la musculation est indispensable en amont pour faire travailler le corps de manière uniforme. Il faut toutefois mettre en place des exercices adaptés pour ne pas sur-solliciter le corps et trop tirer sur ses ressources. 

Choisir des exercices de musculation adaptés

Il n’est pas forcément nécessaire de se rendre régulièrement à la salle de sport pour préparer son corps et rester en forme pour la course. Des exercices simples peuvent être réalisés à la maison sans prendre trop de temps. L’important, c’est avant tout de se fixer un planning régulier de musculation. L’idéal : faire des exercices de renforcement musculaire deux fois par semaine, à raison de vingt minutes par séance. Que vous soyez « coureur du dimanche » ou marathonien, inutile de trop forcer, l’idée n’étant pas d’arriver épuisé au moment de débuter la session de running.

Une autre chose essentielle pour trouver le bon équilibre entre musculation et running, c’est de mettre en place un rythme adapté à ses performances. Si vous débutez le running et n’avez jamais vraiment fait de musculation, commencez par de courtes séances. Il faut bien réaliser que la régularité prime sur l’intensité. 

Ensuite, sélectionnez des exercices de renforcement musculaire adaptés aux coureurs. Les adeptes du running ont particulièrement besoin de travailler le tronc, le dos, les hanches et les fessiers, ainsi que les muscles abducteurs de la hanche. A titre d’exemples, vous pouvez réaliser des squats sur une jambe, des steps-up, des petits ponts, ou encore des pompes araignées.

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut