Now Reading
Attention au surentraînement ! Comment bien l’éviter ?

Attention au surentraînement ! Comment bien l’éviter ?

Pratiquer une activité physique régulière est très bénéfique pour la santé. Toutefois, certaines personnes ont tendance à pousser leurs limites un peu trop loin. Or arriver au surentraînement est contre-productif et parfois même dangereux.

Repousser ses limites, c’est bien. Trop en faire et risquer la blessure, ça l’est beaucoup moins. Pour éviter une surcharge d’activité, le mieux est de s’écouter. Quelques astuces permettent de détecter les signaux d’alerte.

Éviter le surentraînement en s’écoutant

En tant que sportif, il est naturel de vouloir améliorer ses performances et pousser ses capacités au maximum. Pourtant, pour obtenir des résultats sur la durée, il est essentiel de définir des limites. Pour cela, une seule solution : s’écouter. Il est évident que chaque personne possède un potentiel très différent, en fonction notamment de son âge, de son hygiène de vie, et bien sûr de ses habitudes d’entraînement.

Par ailleurs, le surentraînement est souvent lié à une accumulation de stress physique et psychologique au quotidien. C’est pourquoi il peut être difficile à déceler. Ainsi, pour l’éviter, prêtez attention à quelques signaux tels que l’appétit et le sommeil. Si vous n’avez plus faim et que vous peinez à dormir, cela doit vous alerter. Votre corps tente de vous dire stop. Une baisse de libido et    un état de stress permanent sont aussi à prendre au sérieux et doivent vous faire ralentir la cadence.

Si vous sentez une baisse de régime, adaptez alors votre entraînement et ne tentez pas de surcompenser. Reposez-vous et soignez votre hygiène de vie pour récupérer de l’énergie.

Les bons réflexes contre le surentraînement

Inutile de chercher des remèdes miracles pour éviter le surentraînement. Adoptez simplement les bons réflexes.

Commencez par prendre le temps de vous reposer. Le sommeil est un aspect essentiel. Pour reconstruire votre fibre musculaire, essayez de dormir 8 heures.

Si vous sentez que vous atteignez vos limites, pensez aussi à bannir les boissons alcoolisées. Nocives pour vos tendons, elles favorisent par ailleurs la déshydratation.

Cela paraît tout naturel, mais une alimentation équilibrée et adaptée à votre charge d’entraînement est la base de toute réussite. Veillez à renouveler vos réserves en antioxydants et protéines pour éviter que votre corps ne vous lâche.

Enfin, ne sous-estimez pas les sessions de récupération à chaque séance d’entraînement. Même si vous n’avez pas l’impression d’avoir atteint vos limites, suivez un protocole strict et précis. Vos muscles vous diront merci.

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut