Now Reading
ENDOrun, une course virtuelle au service de la lutte contre l’endométriose

ENDOrun, une course virtuelle au service de la lutte contre l’endométriose

Du 7 au 22 novembre prochain, les coureurs de toute la France sont invités à se mobiliser contre l’endométriose lors de l’ENDOrun. Crise sanitaire oblige, la troisième édition de cette compétition organisée par l’association ENDOmind sera virtuelle. Encore une belle occasion de servir une cause à travers le sport !

On parle de plus en plus de l’endométriose depuis la prise de parole de nombreuses personnalités touchées, comme Laetitia Milot. L’actrice a donné naissance à une petite fille il y a deux ans, un bébé miracle après des années de combat acharné contre cette maladie gynécologique qui touche 1 femme sur 10 en âge de procréer. L’endométriose est causée par la formation de cellules anormales hors de l’utérus, qui se greffent sur les organes et provoquent des lésions. La maladie entraîne de fortes douleurs, notamment lors des règles, voire dans certains cas une infertilité.

Malgré les progrès de la médecine, les mécanismes qui conduisent à l’endométriose restent mal connus. Pour aider les millions de femmes touchées, l’association ENDOmind a décidé de prendre le problème à bras le corps en faisant mieux connaître la maladie. Le but étant de réduire le délai de diagnostic et d’encourager le développement de la recherche. ENDOmind est portée par des personnalités de renom, avec la chanteuse Imany en tant qu’ambassadrice, mais aussi le soutien de la comédienne Julie Gayet, de l’humoriste Camille Chamoux ou de la journaliste Sonia Dubois.

6500 euros récoltés en 2019

Le sport est au coeur des actions menées par l’association, à travers une course emblématique organisée chaque année, l’ENDOrun. L’année dernière, deux courses de 10 et 5 km s’étaient déroulées dans le Bois de Vincennes à Paris, réunissant plus de           2 000 participants. Sans surprise, l’édition 2020 sera virtuelle : chacun décide du lieu et de l’heure de son départ et peut courir seul ou accompagné. La course est évidemment ouverte aux hommes et aux femmes, souffrant ou non d’endométriose !

Différentes épreuves sont proposées : 3km, 5km, 10km, marche libre, et même un défi de son choix, l’essentiel étant de participer à son rythme. La participation s’élève à 5,50 euros pour chaque course, dont 5 euros reversés à la recherche sur l’endométriose. Un beau geste pour un véritable enjeu de santé publique : en 2019, 6500 euros avaient été récoltés grâce à l’ENDOrun.

Renseignements et inscription ici

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut