Now Reading
Le sport, un formidable outil de lutte contre les violences faites aux femmes

Le sport, un formidable outil de lutte contre les violences faites aux femmes

Coach sportive et diététicienne à l’hôpital, Mélanie Eldin fait partie de ces femmes qui utilisent leur passion du sport pour servir une cause qui leur tient à coeur. Engagée dans une association qui lutte contre les violences sexistes, elle organise chaque année la Sine Qua Non Run, une course destinée à sensibiliser le grand public.

Pourquoi avoir décidé de vous engager pour les femmes ?

J’ai été victime de harcèlement dans mon ancien métier, et le sport a été un moyen extraordinaire de dépasser ce que j’avais subi et de me redonner confiance. J’ai eu envie de transmettre mon expérience en rejoignant l’association « Tu vis tu dis », entièrement créée par des femmes. Nous luttons contre les violences sexistes et sexuelles à travers le sport. Notre philosophie, c’est de promouvoir une société bienveillante avec des rapports plus respectueux entre hommes et femmes. Le « non » ne doit plus être banalisé, il doit être entendu et respecté par les hommes. Cette notion de limite à ne pas dépasser est fondamentale.

Comment travaille votre association ?

Nous proposons une prise en charge complète de la femme, à travers un partenariat avec 3 associations : Fight for dignity, qui soigne par le sport avec la championne de karaté Laurence Fischer, l’association Parler, qui aide les victimes à extérioriser, et la Maison des Femmes de Saint-Denis (93) qui accueille ces femmes et leur fournit les premiers soins. Chaque année, nous organisons la Sine Qua Non Run pour sensibiliser le grand public, les entreprises et les médias à ces violences et fédérer autour des valeurs du sport. Nous proposons aussi des sessions de running de 7 km tous les mois à la tombée de la nuit dans des quartiers populaires où les femmes peuvent se sentir en insécurité. L’idée, c’est qu’elles puissent reprendre possession de la rue, et également se rencontrer et partager un bon moment.

Vous avez décidé d’apporter votre pierre à l’édifice pendant le confinement, racontez-nous…

Nous avons organisé deux fois par semaine des sessions live de cardio et de renforcement musculaire sur internet, avec un appel aux dons. Tous les bénéfices ont été reversés à la Maison des Femmes du 93, qui a dû faire face à une recrudescence des violences conjugales. On continue de proposer des cours en ligne jusqu’à la réouverture des clubs sportifs, et après on envisage de lancer des bootcamp sportifs dans la rue une fois par semaine. Sans oublier bien sûr la troisième édition de la Sine Qua Non Run qui aura lieu le 19 septembre !

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut