Now Reading
« Avec de la motivation, on peut gravir des sommets ! »

« Avec de la motivation, on peut gravir des sommets ! »

Pour Charly Vigné, le sel de la vie passe par l’accomplissement de défis. A tout juste 30 ans, cette parisienne en a relevé un de taille : gravir le célèbre Kilimandjaro. Une ascension initiatique dans laquelle elle a embarqué 4 autres jeunes femmes, sportives ou non. Quelques mois plus tard, Charly nous confie comment elle a vécu cette expérience hors du commun placée sous le signe du dépassement de soi.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de vivre cette aventure tanzanienne ?

Charly Vigné. Malgré un job sympa dans la communication, je m’ennuyais un peu derrière mon ordinateur. J’avais besoin de retrouver du sens et surtout de l’humain. En 2018, j’ai créé l’association Sun Chasers, pour participer à une course entre Los Angeles et Las Vegas, le Speed Project. J’ai constitué une équipe avec d’autres Français et on a gagné la course ! Cette victoire a été un déclencheur. Je pensais depuis longtemps à l’ascension du Kilimandjaro, même si je ne connaissais pas du tout la montagne. Je pratique le triathlon, donc mon élément c’est plutôt l’eau ! Mais l’idée c’était justement de sortir de ma zone de confort. Fin 2019, on est donc parties à 5 filles avec une équipe chargée de réaliser un documentaire, pour notre aventure puisse inspirer d’autres personnes.

Combien de temps a duré l’ascension ? Avez-vous suivi un entraînement avant de partir ?

Le Kilimandjaro culmine à près de 6000 mètres d’altitude. Il faut monter progressivement pour laisser son corps s’acclimater et éviter au maximum le mal des montagnes. Il a donc fallu 8 jours en tout, 6 jours et demi pour monter et 1 jour et demi pour descendre. Nous avons toutes suivi une préparation cardio avant de partir, même si le Kilimandjaro est l’un des sommets les moins difficiles à atteindre. Certaines d’entre nous étaient très sportives, d’autres beaucoup moins…C’était important d’avoir des profils différents pour que les personnes peu sportives se projettent en se disant « pourquoi pas moi » !

Est-ce qu’il y a eu des moments de doute ?

(Rires). Biensûr ! Pour la dernière ascension, nous avons dû partir en pleine nuit à 4800 mètres et marcher 7 heures pour arriver au sommet au lever du soleil. Il fait – 20 degrés, tu t’endors et ça monte énormément… Sur la route, tu croises des gens qui s’arrêtent et  ne repartent plus. Il faut beaucoup de mental pour continuer. L’une d’entre nous a fait 3 malaises sur le trajet. Une autre était très faible, il a fallu la porter jusqu’au sommet et ensuite elle a été héliportée jusqu’à l’hôpital en bas pour se rétablir. Moi-même, j’étais malade et fiévreuse la veille de l’ascension finale. J’ai eu de gros doutes, je me voyais tout arrêter. Et puis à un moment l’adrénaline prend le dessus. Tu te dis ça fait des mois que je prépare ça, hors de question d’abandonner si proche du but. C’est là que tu repousses tes limites.

Quels messages souhaites-tu transmettre à travers cette expérience ?

Au-delà de la métaphore, chacun doit se rendre compte qu’avec de la motivation, on peut gravir des sommets ! J’entends tous les jours des gens dire « jamais je ne pourrai le faire », mais pourquoi ? On est capable de bien plus de choses qu’on ne pense, il faut arrêter de se mettre des barrières. Mais certaines personnes ont besoin d’être accompagnées pour se lancer. Je suis donc en train de fonder ma propre agence pour créer des aventures humaines en partenariat avec les marques autour du dépassement de soi, du voyage, et du côté éco-responsable. Avec le confinement, nous sommes nombreux à avoir pris du temps pour réfléchir à notre vie et à nos aspirations profondes. C’est le moment idéal pour se rebooster et retrouver du sens autour de nouveaux défis. J’espère lancer l’agence dès septembre, avec une première aventure début 2021 autour des océans si la situation le permet…à suivre !

Site d’actualités sur la culture du sport, CS-Mag s’intéresse à celles et ceux qui ont fait du sport un art de vivre.

© 2020 GO SPORT. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Retour en haut